Le 07 décembre 2006, Jeff Maerten et Bruno Albet voient à Montpellier le  film d’Al Gore « Une vérité qui dérange ». Ils sortent de là bouleversés et révoltés. Ils décident d’agir. Jeff a l’idée de faire diffuser le film à Aigues-Mortes. Ils prévoyent de faire un débat suite à la projection du film.

L’affaire est organisée en très peu de temps. Ils rencontrent même le maire. Il manquait un peu d’argent pour boucler le financement d’une projection pour les classes de 3ème du collège. Ils avaient obtenu le soutien financier de Monsieur Morello, gérant du cinéma Marcel Pagnol et de l’association des parents d’élèves du collège.

En préparant ces débats, Jeff et Bruno évoquent la possibilité de monter une association, s'ils parviennent à rassembler suffisamment d’énergies et de bonnes volontés.

4 projections ont lieu du 02 au 04 février, dont 2 seront suivies d’un débat. La première est destinée aux collégiens. Ils ne sont pas des spécialistes du réchauffement climatique et des conséquences environnementales, aussi sont invités le responsable du groupe local de Greenpeace de Montpellier, le directeur du Seaquarium du Grau du Roi et le responsable de la démoustication du Gard. Il est important de donner une couleur locale aux échanges qui suivront le film. La correspondante locale du Midi Libre est présente.

400 personnes voient le film dont 120 collégiens. 150 adultes participent aux 2 débats. Il est remis aux participants un coupon, sur lequel il est possible de remettre coordonnées ainsi qu'idées et suggestions en vue de la création de l’association.
Face à ce succès, la décision est prise. Jeff et Bruno créent asap : Association de Sensibilisation et d’Actions pour la Planète. L’assemblée constitutive a lieu le 26 février 2007. 54 promesses d’adhésion sont collectées ce jour-là. Aujourd’hui, ils sont 70 futurs adhérents. Le conseil d’administration d’asap est constitué de 9 membres.

asap se veut être une association citoyenne, apolitique, engagée, militante et conviviale. Elle a pour mission de fédérer des volontés et des idéaux pour l’avenir de nos enfants.
C’est un rassemblement éclectique de citoyennes et de citoyens de milieux et d’âge différents. Le premier programme d’actions est simple et concret : favoriser l’utilisation du vélo et de la marche à pied au détriment de la voiture, mettre en place une organisation pour développer l’agriculture de proximité, planter des arbres avec les enfants, créer un blog, informer les enfants dans les écoles et les collèges, sensibiliser les adultes à travers des manifestations festives (concerts, ballades, randonnées…) en prenant appui sur les événements nationaux. asap interpellera aussi tous les élus locaux et tous ceux qui aspirent à l’être, sur toutes les problématiques liées au réchauffement climatique et à la protection de l'environnement.

asap a reçu le soutien précieux de 2 personnes : Jean-Marc Groul, le directeur du Seaquarium de Grau du Roi et Régis Vianet, le directeur du développement durable du Parc naturel régional de Camargue. De nombreuses associations locales ont très favorablement accueilli son arrivée, en se réjouissant de cette initiative citoyenne. Certaines nous proposent de nous aider dans notre essor. 2 beaux et longs articles sont parus dans le Midi Libre pour accompagner la naissance d’asap.
Nicolas Vanier, le célèbre voyageur polaire a accepté d’en devenir le parrain.

A très bientôt. Jeff & Bruno